Créer mon blog M'identifier

Oreo, Bounty...

Le 1 mars 2015, 19:06 dans Lifestyle 0

 

Je suis ni malgache ni française, je suis les deux.

 

Etant née en France de parents malgaches, revenue à deux ans à Madagascar jusqu’à mon départ en France pour les études après le baccalauréat, et de retour à Madagascar à 32 ans, je suis un mix des deux cultures.

 

Je comprends les Malgaches, même si la plupart du temps, les Malgaches ne me considèrent jamais comme l’un des leurs.

 

Je comprends les Français, même si, mon physique favorisant la confusion, je reste une malgache à leurs yeux.

 

Mais quand je me trouve avec les deux, je me sens à l’aise, car je devine naturellement leur position, leur façon de jauger une situation. Je n’ai pas de mal à passer du vary amin’anana des fêtes de famille élargie aux pâtes jambon de comités plus restreintes, à marcher dans une rue jonchée de merdes de chien à une rue sans trottoir près de poubelles à toit ouvert, à comprendre le malgache qui est sensible  à toutes formes de néo-colonialisme et le français qui râle pour tout et pour rien.

Je l'affirme : je suis malgache ET française, et je l'assume !!!

 

Maman, on veut manger des pizzas!!!!

Le 1 mars 2015, 18:21 dans Lifestyle 0

Mes petits monstres adorent les pizzas, et ce samedi soir, j'ai la flemme de cuisiner. Nous sommes en début de mois, donc allons-y pour des pizzas, que je vais chercher à pied, d'un pas vaillant, à la pizzeria bien connue du coin.

A mon arrivée, un attroupement devant le magasin... pas de queue, mais en gentille fille bien élevée, je me place derrière une personne au pif... dix minutes après, j'y suis encore, et dix personnes sont passées avant moi.

Petite information : je mesure 1m52, et j'ai une petite voix. Bref je suis mal barrée pour passer commande, face aux livreurs barraqués  qui hurlent la leur, après avoir dépassé tout le monde. Je demande à l'un d'eux s'il peut prendre ma commande, il me montre la caisse , où le pauvre caissier, seul, ne sait plus où donner de la tête. Les autres clients s'impatientent, il n'y a pas de règle, c'est à celui qui se faufile jusqu'à la caisse et qui dégainera ses billets le plus vite. Je ne fais pas le poids, et franchement au bout de 20 minutes d'attente, j'ai envie de pleurer.

Un livreur (qui a eu le temps de faire 5 aller-retours à mon avis depuis mon arrivée) eut enfin pitié de moi, il crit au caissier ma commande, la sienne, et s'en va apporter sa commande à... (je le suis discrètement du regard)... un 4x4 garé sur le trottoir. C'est donc cela le secret : il faut arriver en voiture (de préférence une bien rutilante) pour avoir plus vite sa pizza. Et puis c'est tout benef', le livreur vient à ta voiture avec la carte, tu commandes, tu attends au chaud en écoutant Pavarotti, et au bout de cinq minutes, il accourt avec une pizza bien chaude.

Leçon du jour : l'apparence compte!!!!

Bref, les monstres, et moi-même nous sommes quand même bien régalés. Mais la prochaine fois, il ne faudra pas compter sur moi pour chercher les pizzas!!!

Conduire à Tana (part 1)

Le 1 mars 2015, 16:22 dans Lifestyle 0

 

Un trajet en voiture dans la capitale de Madagascar est dépaysant, voire divertissant, car moins monotone, à mon avis, qu'un trajet sur autoroute par exemple. Voici quelques observations:

- On peut lire des versets de la Bible écrits sur la vitre arrière de la voiture précédente et méditer dessus dans les embouteillages.

- On peut klaxonner à tout-va, pour renseigner, dialoguer (message morse quand on rencontre un ami), draguer, insulter, montrer notre joie (mariage). N'en parlons plus des convois de on-ne-sait-plus-qui qui roulent à grande vitesse en faisant du boucan à dix kilomètres à la ronde.

 - On peut rencontrer sur notre chemin, à tout moment, des voitures (normal), des taxi-bes (normal), des deux-roues (normal, bien que dangereux), des Objets Roulants Non Identifiés (??), des pousse-pousses (soit!!), des charrettes ( ah non alors, là, on est sûr d'arriver en retard!!), des poules (Rabe, tu veux manger quoi à midi?), des zébus (on est foutu), des hommes (faute de trottoir, certes, mais bon certains abusent quand même).

 - On doit vérifier qu’un chien, ou pire un enfant, ne dort pas paisiblement sous la voiture avant de démarrer.

 - On peut transporter notre maison sur une charrette, ou un pousse-pousse, ou une voiture, sans être arrêté.

 - On maîtrise le slalom, pour éviter les trous (surtout en saison de pluie),et les bus qui ne s'arrêtent pas dans les arrêts de bus mais au beau milieu de la route .

 - On maîtrise le démarrage en côte plus vite que dans d'autres pays.

- On devient vite ami avec le policier habituel chargé de faire la circulation (on a le temps de copiner durant les embouteillages).

- Durant les embouteillages (encore et toujours), on ne s'étonne pas si le conducteur de la voiture précédente sort et pisse sur le côté (les enfants, on ferme les yeux!!!).

Bref, on ne s'ennuie pas en voiture pour peu qu'on s'intéresse à ce qui se passe à l'extérieur!!!

 

Voir la suite ≫